PDV : Naamah

Après un moment qui m'avait parut une éternité à descendre dans le noir, j'avais enfin trouvé le fond. Mais alors que je m'attendais à toucher de l'écorce, ma main se posa sur une sorte de membrane chaude et se mouvant comme au rythme d'une respiration. L'arbre était-il vivant ?


Dans tous les cas, le contact, au lieu d'être effrayant, fut étrangement réconfortant. Je sentis comme une vague de chaleur se répandre dans tout mon corps, et ressentis une assurance et une confiance en moi comme jamais auparavant.


Je restais là dans le noir, la main tendue devant moi, posée contre la paroi vivante pendant quelques minutes. Enfin, à contrecoeur, je décidais de remonter à la surface, les autres devaient s'inquiéter. En reculant, mon pied heurta un petit objet ovale, que je ramassais avant de le glisser négligemment dans une de mes poches.


Krystal : Ah bah en fin, te voilà ! Ça fait au moins trente minutes que t'es là dedans !


Leeloo : Exagère pas, ça fait même pas dix minutes ...


Krystal : Ouais bah euh ... J'ai failli entrer dans ce truc pour venir la chercher, je m'inquiétais moi ...


Naamah : Faut vraiment que t'apprennes à gérer tes émotions ahah, je ne risquais pas grand chose dans un arbre voyons !


Ismaël : Un arbre bien spécial quand même. Y'avait quelque chose d'intéressant là dedans ?


Naamah : Mmh... Non, pas vraiment. C'était profond et très sombre, c'est tout.

12

Krystal déclara que pour se remettre de ses émotions, et pour fêter la fin de notre scolarité secondaire, nous devions absolument aller boire un verre.

Bon, je dois admettre qu'elle ne mit pas longtemps à nous convaincre. Nous décidâmes donc de nous diriger vers le QG de toutes nos soirées. C'était un bar dansant assez hype, tenu par l'oncle d'Ismaël. Ainsi, nous pouvions consommer de l'alcool malgré notre âge, et nous amuser sans vraiment de limites.

13

Comme toujours, à peines installés, un bel inconnu se jetait sur ma soeur pour tenter de la séduire. La pauvre ne pouvait sortir nul part sans se faire d'admirateurs inopportuns. Pourtant, malgré toute l'importance qu'elle pouvait accorder à sa beauté, et à la superficialité de la Cour Impériale, ma soeur souhaitait plus que tout se réserver corps et âme pour la personne qui serait son "âme soeur".

Personnellement, j'étais bien loin de toutes ces préoccupations, et j'étais bien contente que ma peau trop sombre m'épargne de nombreux prétendants.

15

Nos deux meilleurs amis eux, venaient de familles extrêment riches, et avaient donc tendance à surfer sur les problèmes de manière insouciante. D'ailleurs, personne ne se risquait à les importuner, par peur de représailles. Au grand dam de notre Krystal qui adorait plus que tout être courtisée, et désespérait par ailleurs d'obtenir l'attention de notre cher Ismaël.

18

Leeloo et moi avions remarqué son petit manège quelques mois auparavant, et les observions régulièrement en pouffant. Ismaël ne semblait absolument pas se rendre compte du désir de Krystal, et nous pariions régulièrement sur le temps que ça leur prendrait pour finir ensemble. Après tout, ils étaient tous les deux les riches et séduisants héritiers de grandes familles.

19

Après plusieurs verres avalés, et la musique nous prenant les tripes, nous prîmes possession de la piste de danse, enchaînant les chorégraphies les plus absurdes possibles. J'adorais ces moments où l'alcool me déshinibait, et me permettait de me lâcher totalement.

Les autres habitués du bar semblaient toujours ravis de nos chorégraphies aléatoires, et ne manquaient jamais une occasion de nous en redemander, pour notre plus grand plaisir.

20gif

***

Comme à chaque fois que nous rentrions tard, Tessa nous avait attendu dans la pièce de vie. Mais nous avions fait particulièrement fort cette fois, le soleil se levait déjà alors que nous tentions de passer sans la réveiller. J'éprouvais tellement de peine et d'amour à la fois pour cette femme qui avait été notre mère de substitution. La manière dont elle s'accrochait à nous prouvait à quel point elle avait aimé, et aimait toujours notre mère biologique.

28

***

Le lendemain, le réveil fût particulièrement difficile pour ma jumelle. Comme toujours, elle avait enchaîné les verres sans les compter, et avait refusé de se réhydrater en rentrant, me répétant de sa voix rendue aiguë et balbutiante par l'alcool qu'une princesse n'avait pas besoin de ça.

Leeloo : Oh bordel, qu'est ce que j'ai mal au crâne ...


Naamah : Ah ça, le jour où Princesse Alcoolique acceptera de m'écouter quand on rentre du bar, hein !

29

Et comme à chaque fois qu'elle se réveillait vaseuse, avec des trous noirs, je m'amusais à lui faire croire qu'elle s'était totalement ridiculisée en public.

Leeloo : Nan mais sérieux ? J'ai roulé une pelle à un barman ??

Mais je me trahissais à chaque fois, son visage désespéré me faisant mourir de rire.

30

***

Alors que Leeloo se dirigeait vers la salle de bain pour se rafraichir, j'aperçus un fruit étrange sur notre bureau.
Ah. Oui. C'est ce que j'avais ramassé dans l'arbre la veille. Je ne savais pas trop pourquoi j'avais caché son existence à mes amis, je ne savais même pas ce que je comptais en faire. Mais il avait définitivement réveillé mon désir d'aventures.

34